Professionnelle

Mieux gérer son temps avec le bloc timing

Mieux gérer son temps. Ne plus avoir à sauter du coq à l’âne toutes les 10 minutes, parce que tout est important et qu’on ne sait plus où donner de la tête. Si vous vous reconnaissez dans cette description, le bloc timing deviendra votre meilleur allié. Une méthode que j’utilise depuis quelques années maintenant et qui me permet d’être beaucoup plus productive. Dans cet article, je vais vous expliquer ce qu’est concrètement la méthode du bloc timing et comment la mettre en place, ses avantages et les erreurs à éviter.

Le bloc timing, qu’est-ce que c’est?

Le bloc timing est une méthode d’organisation qui consiste à diviser une journée et/ou une semaine, en blocs de temps pendant lesquels on va se concentrer pleinement sur une tâche. Chaque bloc est dédié à l’accomplissement d’une tâche spécifique, ou d’un groupe de tâches, et uniquement à ces tâches.

Par exemple, au lieu de répondre à un email, ensuite travailler sur un dossier, répondre à un autre email, aller en réunion, aller sur les réseaux sociaux, etc… On va définir des blocs pendant lesquels on ne travaillera que sur une tâche.

Exemple: Le lundi matin de 8h à 12h, je case toutes mes réunions. La consultation de mes e-mails se fera pendant 1h, de 13h à 14H. Ensuite, entre 14h et 17h, je travaille uniquement sur les projets prioritaires et entre 17h et 19h, je reçois mes rendez-vous.

Selon la loi de Carlson, travailler de manière continue est un gain de productivité.

“Un travail réalisé en continu prend moins de temps et d’énergie que lorsqu’il est réalisé en plusieurs fois”.

Sune Carlson
Mieux gérer son temps avec le bloc timing

Comment mettre en place le bloc timing?

Pour mettre en place cette méthode, il faut dans un premier temps, connaitre ses priorités. Je vous en parle dans cet article.

Une fois que vos priorités sont clairement définies, on peut commencer à créer nos blocs de temps prioritaires. Je vous conseille, de placer vos objectifs prioritaires en fonction de votre rythme ultradien. C’est-à-dire, en concert avec le rythme naturel de votre corps pour optimiser vos performances, en gros quand vous avez le plus d’énergie.

Une fois que l’on a bloqué du temps pour nos priorités, on planifie ensuite les tâches secondaires, donc moins prioritaires.

Nous ne gérons pas 100% de notre temps. C’est pour cette raison, qu’il est primordial d’anticiper ces moments imprévus avec des blocs de temps. Si tout se passe comme prévu, tant mieux, on pourra prendre cette heure pour s’avancer sur le jour suivant ou tout simplement se reposer. Si en revanche on fait face à un imprévu, ce bloc d’une heure nous permettra d’encaisser le coup sans que notre journée ne soit trop impactée.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Bonne année 2022

Mieux gérer son temps: les avantages du bloc timing

« Parfois, les gens me demandent pourquoi je m’embête avec un niveau de planification aussi détaillé. Ma réponse est simple : cela génère énormément de productivité. Une semaine de travail bloquée de 40 heures, j’estime, produit la même quantité de sortie qu’une semaine de travail de 60 heures et plus poursuivie sans structure.« 

Cal Newport – Deep work

On gagne en efficacité

L’intérêt de créer des blocs de temps dans nos journées est de gagner en efficacité. Quand on accomplit nos tâches d’une seule traite, on les accomplit plus rapidement.

On gagne en concentration

La concentration se travaille comme un muscle. Plus on fera appel à notre capacité de concentration et plus cela sera facile d’être concentré. Cela nous permet de produire notre meilleur travail et d’étudier les sujets en profondeur.

Gagner en concentration grâce au bloc timing

Simplifier notre quotidien

Organiser nos semaines en blocs simplifie beaucoup notre quotidien. Travailler avec des blocs, permet d’aller directement à l’essentiel. On sait exactement ce sur quoi on va travailler et pendant combien de temps. Il nous suffit d’ouvrir notre calendrier et d’exécuter notre planning. On ne perd pas de temps ou d’énergie à choisir les tâches que l’on doit accomplir.

On prend conscience de son temps

Le bloc timing, nous oblige à prioriser ce qui doit l’être. On apprend à mieux estimer le temps nécessaire pour exécuter une tâche. Cela nous apprend également à dire « non » quand cela ne rentre pas dans un de nos blocs, donc nos priorités.

Les erreurs à éviter

Pour profiter des bienfaits de cette méthode, il faut prendre quelques éléments en compte.

Mesurer son temps

Ce n’est pas évident de savoir combien de temps va nous prendre une tâche. Alors, on va dans un premier temps estimer le temps nécessaire pour la réalisation de cette tâche.

Exemple: faire mon bilan annuel, je pense en avoir pour 3h. On bloque donc 3h dans la journée pour cela. Si le temps alloué n’est pas suffisant, on peut utiliser le bloc dédié aux aléas. Il est important de ne pas être trop rigide sur le temps que l’on estime pour réaliser nos tâches.

Sur-charger son emploi du temps

C’est l’une des erreurs les plus fréquentes dans la gestion de son temps: surcharger son planning. N’oubliez pas que tout n’est pas important. Gardez en tête vos priorités et avancer un pas après l’autre.

Sur-charger son planning n’est pas une preuve de productivité, mais plutôt une preuve de manque d’organisation.

Entre chaque bloc, pensez à faire une pause de 15mn, afin de pouvoir souffler un peu et régénérer votre cerveau.

Conclusion

Le time-blocking est une méthode simple qui permet de mieux gérer son temps et de se concentrer. Cette méthode vous permettra de gagner du temps, d’être plus efficace et plus productif.

Connaissez-vous cette méthode? L’avez-vous déjà testé? Qu’en pensez-vous? Et si vous ne l’avez pas déjà testé, pensez-vous essayer?

Cette article pourra vous plaire: https://www.thiabrownsugar.fr/jai-ecrit-un-livre/

Thia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.