Bali

Ganesh: divinité à la tête d’éléphant.

Lors de mon voyage à Bali, entre manger et me dorer la pilule au bord de l’eau, j’ai essayé d’en apprendre un peu plus sur l’histoire de ce pays et notamment sur ses croyances. J’ai découvert l’histoire du Dieu Ganesh, la divinité à la tête d’éléphant, le Dieu le plus vénéré de la religion hindoue. Une divinité représentée avec un corps humain, une tête d’éléphant, 4 bras et une seul défense. Quitte à être original, autant y aller jusqu’au bout.

Ganesh: le Dieu le plus vénéré d'Inde à la tête d'éléphant.

Qui est Ganesh?

Dans la religion hindoue, Ganesh est considéré comme un Dieu qui supprime les obstacles, le Dieu de la sagesse, de l’éducation, de la prudence, de l’intelligence, et le chef des écoles et des savants. C’est un peu un Avengers de son époque. Il est le fils de Shiva (Dieu du yoga, son nom signifie:  le bon, celui qui porte bonheur) et de Parvati (considérée comme « principe féminin suprême »). 

La légende

Il existe plusieurs légendes qui raconte l’histoire de Ganesh. La plus connue et la plus répandue dit ceci (avec mes mots, évidemment):

« Revenant d’une longue période de méditation dans l’Himalaya, Shiva, voit un jeune et bel inconnu devant la porte de sa maison. Le jeune homme refuse de le laisser rentrer dans sa maison afin de protéger sa mère, Parvati qui prenait un bain à ce moment-là. Le jeune homme en question, Ganesh de son nom, est le fils de Parvati qu’elle a conçu, seule, à partir de poussière et d’onguents prélevés de sa propre peau pendant la longue absence de son époux Shiva et pour qu’il lui tienne compagnie et la protège. C’est un peu chelou, mais premièrement c’est une mythologie et dans mythologie, il y a… et ensuite les gens font ce qu’ils veulent de leur corps.

Shiva, furieux de ne pas pouvoir rentrer chez lui, coupe avec son épée la tête de Ganesh sans savoir que c’est le fils de son épouse, Parvati. Heureusement, que son nom signifie « le bon, celui qui porte bonheur ». La tête de Ganesh roule très loin et n’est jamais retrouvée. Parvati, inconsolable, exige de Shiva qu’il rende la vie à son fils. Shiva lui fait alors la promesse de rendre la vie à Ganesh et de remplacer sa tête perdue par la tête de la première créature qu’il trouve. Je trouve l’idée très très bizarre, mais ça ne regarde que moi.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Les rizières de Tegallalang à Bali

Le premier être vivant que l’on ramène à Shiva est un éléphanteau dont il coupa la tête (décidément, c’est une manie chez lui) pour la déposer sur celle du corps de Ganesh est lui redonner vie. Pour se faire totalement pardonner, il reconnait Ganesh comme son fils ». L’histoire de ce Dieu à la tête d’éléphant est né.

Ganesh, Dieu hindoue: sa représentation.

Sa représentation

Parmi les attributs de Ganesh, on retrouve:

  • Couronne (symbole de son appartenance divine)
  • 4 bras, tenant selon les cas un aiguillon à éléphant, un lacet, une hache, une conque, un récipient de friandises, un chapelet
  • Un serpent autour de la taille (cordon brahmanique)
  • Trompe recourbée en forme de « Om » (mantra) est l’identité fondamentale du microcosme et du macrocosme
  • Une souris Mushika en guise de monture (prudence). Cette souris se glisse partout où l’éléphant ne peut pas pénétrer, c’est elle qui porte les bénédictions de Ganesh dans chaque recoin de l’esprit
  • Trône d’or sur lequel sont disposés un lotus à 1000 pétales ou des coussins, flottant sur un océan de jus de cannes.

Le symbole

Divinité suprême dans la religion hindoue, le mot « Ganesh » vient de Gana, traduction littérale de « petits génies« . Ganesh est un des symboles de l’union entre le macrocosme et le microcosme, le divin et l’humain.  Cette symbolique se retrouve dans les tailles respectives de Ganesh, l’éléphant, le plus grand animal terrestre, et son vâhana, le rat, un très petit mammifère.

Dans sa représentation, la partie inférieure est la partie humaine et la partie supérieure, la tête, est la partie éléphantine et divine. Il est un homme mais son esprit est à l’image du cosmos, il peut donc, par la puissance de la pensée, écarter les obstacles de l’ignorance et comprendre la nature de l’univers.

La symbolique de cette histoire nous montre également, qu’il faut perdre son ego (la tête de l’enfant) pour accéder à la sagesse suprême (la tête de l’éléphant). 

Ganesh, Dieu vénéré: fête
By Sudarshan Pooja

Connaissiez-vous cette signification et cette légende ? 

Un article qui pourrait vous plaire: Mon voyage au Japon

Thia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *