Bien-être

Endométriose

1 femme sur 10.

Une femme sur dix est atteinte d’endométriose. Pendant des décennies, nous n’avons pas réussi à mettre des mots sur cette souffrance, mais honnêtement avons nous essayé ? Une maladie qui ne concerne que les femmes, pendant la période de règle, le cliché était vite trouvé et il a persisté pendant des années. 

Laboratoire Copmed


Qu’est-ce-que l’endométriose?

L’endométriose est la présence de muqueuse utérine (endomètre) en dehors de la cavité utérine qui est sa localisation normale : sur le col utérin, les trompes, les ligaments, les ovaires, le péritoine, le vagin, la vulve, etc… Parfois, cette muqueuse se voit sur des organes non-génitaux : vessie, caecum, appendice, côlon, sigmoïde… 

Cette maladie complexe est très difficile à diagnostiquer parce qu’il n’y a pas une, mais « des » endométrioses, car cette maladie ne se développe pas de la même façon d’une femme à l’autre… Il n’existe pas de certitudes concernant l’endométriose si ce n’est qu’elle revêt différentes formes à différents endroits selon différentes proportions d’une femme à l’autre.

Plusieurs théories ont vu le jour concernant l’origine de cette maladie. La plus probable serait qu’au cours des règles un saignement remontant par les trompes amènerait des fragments d’endomètre (muqueuse utérine) dans la cavité abdomino-pelvienne. Ces fragments se fixeraient ensuite sur la surface du péritoine (membrane recouvrant les organes abdominaux) et les organes du pelvis.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Mes protections solaires
S-Endo

Quels en sont les symptômes?

Le signe principal de l’endométriose est la douleur, on retrouve ensuite des règles douloureuses (dysménorrhée), des douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunie), des douleurs pelviennes fréquentes pouvant irradier jusque dans la jambe (cruralgie), des difficultés pour uriner (dysurie), des douleurs abdominales, de la fatigue chronique, l’infertilité

Quels sont les traitements?

Il n’existe pas aujourd’hui de traitements définitifs de l’endométriose, même si l’hormonothérapie et/ou la chirurgie peuvent endiguer l’évolution de cette maladie durant plusieurs mois ou années selon les cas. L’endométriose est une maladie hormono dépendante, il va donc falloir priver l’organisme d’oestrogène pour empêcher les règles. Ainsi, donner une pilule en continu ou poser un stérilet libérant des hormones permet à certaines femmes de ne plus souffrir et de vivre presque normalement. Et si cela ne suffit pas, il convient d’entamer des cures de ménopause artificielle.  

sharon-mccutcheon

Une sélection de livres pour mieux comprendre cette maladie

Idées reçues sur l’endométriose – 2e édition ( CHARLES CHAPRON, YASMINE CANDAU )

Un cri du ventre ( Enora Malagré )

Je suis cette fille sur dix: Le récit d’une fille atteinte d’endométriose ( Rose Sorel )

Le bébé c’est pour quand ? ( Laetitia Milot )

Idées reçues sur l’endométriose ( CHARLES CHAPRON, YASMINE CANDAU )

Ceci est mon sang ( ELISE THIÉBAUT )

L’alimentation anti endométriose ( FABIEN PIASCO )

Tout sur l’endométriose: Soulager la douleur, soigner la maladie ( DELPHINE LHUILLERY, ERICK PETIT, ERIC SAUVANET )

Des barbelés dans mon corps: Endométriose : une femme sur dix en souffre et l’ignore ( Virginie Durant )

En coloc avec l’endométriose : Cohabiter avec cette indésirable ( May fait des gribouillis, Fanny Robin, Béranger Gilbert ).

Thia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *